Magazine

KARTHIGAI DEEPAM La fête de la lumière en pays Tamoul

karthigai-deepam fete de la lumière tamoule(1)

Connu comme le « Festival des Lumières », Deepam est l’une des plus grandes fêtes célébrées dans le Tamil Nadu, et dans les autres régions du sud de l’Inde. Ce festival, serait aussi l’un des plus anciens célébrés, peut-être même avant que les gens célèbrent le Deepavali. Deepam se fête pendant le mois de Karthigai (novembre-décembre), et dure dix jours.

Les origines, une légende

La fête de Deepam prend ses sources dans la ville de Tiruvannamalai, car c’est dans cette ville, devenue sacrée, que serait apparu le dieu Shiva, sous forme de colonne de feu. L’histoire raconte que le Dieu Vishnu et le Dieu Brahma se disputaient pour savoir lequel des deux était le plus puissant. Alors qu’ils se querellaient, le Dieu Shiva leur apparut sous la forme d’une immense colonne de feu. Pour stopper leur querelle, le Dieu Shiva voulut leur donner une leçon, en les mettant au défi de trouver les deux extrémités de ce feu immense. Evidemment, après des années de recherches, les Dieux Vishnu et Brahma échouèrent, car un feu n’a pas de limite en soi, et car la colonne de feu n’était autre que le Dieu Shiva lui-même. Ainsi le Dieu Shiva réussit à arrêter cette dispute et prouva qu’il était inutile de se battre pour savoir qui avait la plus grande suprématie. Peu de temps après, la légende dit que le Dieu Shiva apparut sous la forme d’une montagne, nommée Arunachala, dans la ville de Tiruvannamalai. Le nom « Arunachala » signifie ainsi « montagne de feu sacrée ».

Les festivités

Cette légende explique ainsi l’importance d’allumer des lampes pendant ce festival, car ces dernières représentent le lingam de feu, c’est-à-dire Shiva. De plus, le feu est considéré comme un élément de bon augure, qui va éloigner les forces du mal, et au contraire attirer la prospérité et la joie. Lors du dixième jour, un immense flambeau, le Mahadeepam, est allumé au sommet de la montagne Arunachala. Selon la légende, quand Shiva se manifesta sous la forme d’Arunachala, il déclara : « Tout comme la lune tire sa lumière du soleil, d’autres lieux saints devront tirer leur caractère sacré d’Arunachala. C’est le seul endroit où j’ai pris cette forme pour le bénéfice de ceux qui veulent m’adorer et obtenir l’illumination spirituelle. Arunachala est OM incarné. J’apparaîtrai sur le sommet de cette colline chaque année à Karthigai sous la forme d’un flambeau symbole de paix. »

Une montagne sacrée, un sage

Certes Arunachala signifie « montagne de feu sacrée », mais au début du XXè siècle, un sage surnommé Sri Ramana Maharshi, offrit une autre explication de chaque syllabe de ce nom sacré. Il déclara que penser simplement au nom d’Arunachala, accordera la libération, car ‘A’, ‘ru’, et ‘na’ signifient ‘sat’, ‘chit’, et ‘ananda’ (Etre, Conscience, Félicité) et ‘achala’ signifie « perfection ». Ainsi, Arunachala est le mantra qui accorde ‘jnana’, la connaissance du Soi Suprême.

மறுமொழி இடவும்
Le choix de la Rédaction
kingfisher top
serpent bronze
Fête Pongol-Procession top
Danseuse tamoule top