Magazine

D’où vient le Samoussa le snack le plus populaire de la Réunion?

Plat de samoussas

Les origines du samoussa (ou samosa) un des plats typiques de l’île de la Réunion!

Le texte ci-dessous est une traduction d’un article issu du journal Indiatimes veuillez trouver la source en anglais au bas de l’article.

Le Snack Des Snacks!

Aucune collation du soir dans le pays ne peut être complète sans thé et un samoussa: le petit triangle doré rempli de purée de pommes de terre et de légumes, ou de viande hachée, il est la séduction des ultime des papilles.

Mais est-ce que vous vous êtes déjà demandé d’où venait notre savoureux samoussa? Il est venu de loin et nous allons vous révéler son origine.

Le Bonheur en Friture

Le 21 avril 1526, les grands mogols sont venus en Inde avec de nombreuses techniques culinaires nouvelles. Mais le samoussa est resté populaire. Le document Moghol du 16ème siècle, Ain-i-Akbari, confirme la présence de ces pâtisseries à leur époque.

La Séduction Ultime des Papilles

La première mention de ce que nous connaissons aujourd’hui comme samoussa se trouve dans les écrits de l’historien iranien Abolfazl Beyhaqi (995-1077): on l’appelait Sambusak ou Sambusaj.

Avec l’arrivée des commerçants musulmans, les pâtisseries croustillantes ont également atteint le sous-continent indien au 13e ou 14e siècle et ce sont perpétuées sous de nombreuses dynasties musulmanes.

Le biscuit d’Asie centrale a rapidement réussi à conquérir le cœur des personnes d’Asie du Sud. Aujourd’hui, le sambusak existe dans différents noms et avatars en Asie.

Un apéritif comme aucun autre

Ibn Battuta, l’explorateur marocain du 14ème siècle, est venu en Inde à travers les hautes montagnes d’Afghanistan et a apprécié un repas à la cour de l’infâme et inconstant Muhammad bin Tughluq.

Battuta donne une description vivante de la nourriture: les sambusaks très vénérés dans le sultanat de Delhi étaient épicés, c’étaient de petites tartes farcies de viande hachée, d’amandes, de pistaches et de noix, servis en entrée avant le troisième service: le pulao (Plat à base de riz).

Le fameux poète soufi Amir Khusro (inventeur du tabla en tant que pakhawaj modifié) a observé l’amour que les rois du Sultanat de Delhi avaient pour ce délicieux plat.

Un Début Royal

Pendant ce temps, dans d’autres parties de l’Inde, nos bons vieux amis portugais ont introduit un type de tubercule qui a provoqué rien de moins qu’une révolution pour les palais indiens.

C’était la base alimentaire de l’Empire Inca et les Portugais l’appelaient batata.

Au cours des deux années suivantes, le batata, mieux connu sous le nom de pomme de terre, est devenu le héros de presque toutes les cuisines indiennes. Il a transformé notre petit-déjeuner, notre déjeuner et notre diner et a agrémenté les plats de viande de toutes les manières possibles.

Le batata a réussi à changer notre sambusak préféré aussi. le samoussa d’aujourd’hui n’est plus une tarte remplie de viande qui vient avant le troisième service.

Le samoussa moderne est un délicieux snack fourré avec un mélange de purée de pommes de terre, de pois verts, d’oignons, de piments verts et d’épices assorties … pouvant être apprécié avec un chutney.

Personne ne pourrait en manger qu’un

Dans l’Est de l’Inde, la technique de cuisson des samoussa (ou singara) est différente dans l’utilisation de la pâte et de la manière dont les pommes de terre sont préparées. Au Bengale, la pomme de terre n’est pas purée, mais elle est hachée en petits cubes avant d’entrer dans la pâte.

Dans le nord de l’Inde, la pomme de terre est en purée et cuite avec des épices avant d’entrer dans la pâte.

Dans le sud, les samoussas sont faites avec des épices locales et le remplissage contient des feuilles d’oignon, de carottes, de chou et de curry. Ils sont habituellement consommés sans chutney…

Mais Attention aux Conséquences!

En cas de surconsommation, Les samoussas peuvent entraîner des brûlures d’estomac, acidité, obésité, mauvais karma, désordre gastronomique, la diarrhée et un état de bonheur utopique dans un moment de grande détresse…

Source

Article original traduit de l’anglais par Patrice Bima

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le choix de la Rédaction
kingfisher top
Fête Pongol-Procession top
serpent bronze
Danseuse tamoule top